Background Image

Dossier technique

Les procédés ISOCHAPE et ISOMURS

ISOCHAPE et ISOMURS sont des applications couvertes par les Documents Techniques d'Application (DTA) n°20/14-322_V1, n°20/16-375_V1 et n°20/14-338_V1. Ces procédés permettent d'isoler les sols sous chape flottante avec ou sans plancher chauffant, ainsi que les murs. Ils s’utilisent à l’intérieur de tous les bâtiments d’habitation en neuf ou en rénovation, en complète adéquation avec les normes NF DTU 25.41, 26.2, 52.10, 65.14, 65.7.

PROCÉDÉ INNOVANT

La couche isolante en mousse polyuréthanne est directement projetée sur chantier sur un support béton ou sur un plancher bois. Utilisable immédiatement, l'installation du système de chauffage par le sol peut être mis en œuvre dès la fin de la projection.

Il n'y a donc plus besoin de chape de ravoirage et environ trois semaines de délais sont facilement économisées.

EFFICACITÉ THERMIQUE INCOMPARABLE

Les procédés Isochape et Isomurs sont parmi les meilleurs isolants du marché.

PARFAITE ADAPTABILITÉ

Les procédés s’adaptent aisément à toute géométrie, à toute irrégularité du support.

ÉCONOMIE DE TEMPS

Plus besoin de se compliquer la tâche avec des panneaux ou autres dalles à plots. L’applicateur d'ISOCHAPE / ISOMURS se charge de tout, réalisant jusqu’à 150 m² par jour. Une fois réalisée? la surface est immédiatement utilisable pour les autres corps de métiers.

HAUTEUR DE RÉSERVE MINIMISÉE

Pour obtenir une résistance thermique R = 2.2 (m².K)/W, une épaisseur de 60 mm suffit. De plus, la réalisation en une seule opération du ravoirage et de l’isolation réduit les hauteurs de réservations.

INSTALLATION GARANTIE

La certification QB, délivrée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), garantie une parfaite mise en œuvre des procédés et des performances thermiques, mécaniques et d'étanchéité exceptionnelles.


 

Caractéristiques techniques


 

ISOCHAPE et ISOMURS sont certifiés QB par le CSTB

CCertif_0116                                   QB-SignEndosFR-H


 

Isolation et environnement

Une isolation insuffisante constitue à la fois une perte financière pour l’occupant et un dommage environnemental. La moitié de l’énergie consommée en France est utilisée dans les bâtiments. Le chauffage et la climatisation des bâtiments sont à l’origine de 26 % des émissions de CO2 en Europe. Les économies d’énergie potentielles grâce à une augmentation des niveaux d’isolation dans les bâtiments sont de l’ordre de 50 %.

Réduire le coût énergétique de chauffage constitue le principal objectif de la France pour atteindre ses engagements pris à Kyoto. Donnant suite à ces accords, la réglementation thermique française renforce progressivement les normes d’isolation des bâtiments. La protection par mousse polyuréthanne projetée représente bien souvent la technique d’isolation la plus efficace.

Perte énergétique

graph_isochape4ok